Tendances logicielles en 2017

Le comparateur et évaluateur de logiciels de gestion d’entreprise Celge.fr a réalisé une enquête en ligne sur les différents investissements progiciels prévus par les décisionnaires d’entreprises en 2017.

Comme depuis plusieurs années, les logiciels de gestion d’activité et les ERP sont toujours en tête du classement et font partie intégrante des achats prévus par les décisionnaires. Avec 35% des investissements dédiés pour 2017, les outils de gestion d’activité ont encore un bel avenir devant eux. Que ce soit en mode on-premise ou en mode SaaS, l’utilisation d’un ERP est d’ailleurs vue comme un réel avantage concurrentiel pour la plupart des dirigeants. Ce progiciel facilite en effet le traitement des informations au sein de l’entreprise grâce à une gestion d’activité et une comptabilité sur une même base de données. De plus en plus de modules additionnels sont également développés afin d’apporter de nouvelles fonctionnalités aux ERP : c’est le cas par exemple d’outils analytiques ou de reporting, traitant les Big Data, qui guident les utilisateurs dans leur processus de décision.

À terme, le but est de faire des ERP de véritables « couteaux suisses » pour les entreprises qui pourront ajouter des fonctionnalités à leur logiciel de gestion d’activité et de comptabilité en fonction de leurs besoins. Les nouveautés apportées par les éditeurs, tant en termes de fonctionnalités que de passage de leur solution dans le cloud, entrainent une volonté de changement de la part des PME françaises qui désirent y avoir accès.

L’enquête révèle aussi un investissement croissant dans les logiciels de relation client, qui représentent depuis plusieurs années une part non négligeable des investissements prévus par les entreprises (10 % en 2016). 2017 n’échappe pas à la règle, avec 14 % des investissements pressentis dans les achats en logiciels pour les CRM. Utilisés par plusieurs services dans les entreprises, les CRM permettent aussi bien de suivre les relations avec les clients que de relancer les prospects allant sur le site Web de l’entreprise ou de faire du nurturing automatiquement (principalement via des outils de marketing automation). Se voulant de plus en plus complets pour satisfaire les besoins des utilisateurs, les outils de CRM se dotent de nouvelles fonctionnalités et se déclinent pour être disponibles partout, parfois même en mode déconnecté. L’acquisition d’un CRM est considérée dans beaucoup d’entreprises comme un investissement stratégique pour augmenter les ventes, ce qui explique cette tendance croissante pour 2017.

La GED (Gestion Electronique de Documents) et la dématérialisation sont en plein essor ; avec 7 % des intentions d’investissements en progiciels pour 2017, la GED et la dématérialisation sont deux outils de plus en plus plébiscités par les entreprises. Ces progiciels permettent de gérer les documents de l’entreprise. Certaines GED ont des fonctionnalités poussées, permettant par exemple aux utilisateurs de retrouver une facture ou un mail en tapant un mot présent dans le document, même scanné. Ces progiciels permettent de gérer l’acquisition, mais aussi le stockage et la diffusion des documents au sein de l’entreprise. La GED et la dématérialisation de documents sont donc des logiciels de plus en plus prisés par les entreprises car ils diminuent fortement les risques de pertes de documents et facilitent les processus de validation internes. Pas de doute, l’ère du « tout numérique » fait la part belle aux logiciels de GED et de dématérialisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s